Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Attaque de Berlin : la sécurité des marchés de Noël renforcée en France

| | | | | par
Présentation au ministre de l'Intérieur, le 11 décembre, du dispositif de sécurité sur le marché de Noël des Champs-Elysées
Présentation au ministre de l'Intérieur, le 11 décembre, du dispositif de sécurité sur le marché de Noël des Champs-Elysées

Suite au probable attentat commis lundi soir sur un marché de Noël à Berlin, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a annoncé un renforcement immédiat de la sécurité sur les marchés de Noël français.

La réaction a été quasi instantanée. Vers 23 heures lundi 19 décembre, juste après l'attaque au camion sur un marché de Noël à Berlin qui a fait au moins douze morts et près de cinquante blessés, Bruno Le Roux appelait dans un communiqué à "maintenir une vigilance maximale".

Plus encore, le nouveau ministre de l'Intérieur annonçait que suite à ce drame, qui pourrait être un attentat, "la sécurisation des marchés de Noël a été immédiatement renforcée", sans plus de précision. Pour autant, la France n'a pas attendu cet événement pour mettre en place des dispositifs de sécurité sur les principaux marchés de Noël.

Eviter l'intrusion de véhicules

Cible potentielle du réseau terroriste démantelé fin novembre à Strasbourg et à Marseille, le marché de Noël des Champs-Élysées, qui attend 16 millions de visiteurs, se déroule sous haute surveillance. Outre les barrières métalliques qui longent l'avenue, les patrouilles de police et de militaires, et les caméras de vidéosurveillance, des plots en béton armés empêchent l'intrusion de véhicules sur le périmètre. A La Défense, vingt-sept agents de sécurité "soit presque trois fois plus que les années précédentes" sont postés à chaque entrée, avec des détecteurs de métaux, rapporte Le Parisien.

Maintenu, le marché de Noël de Strasbourg est resserré pour assurer une meilleure surveillance avec une quinzaine de checkpoints autour du centre-ville. Là aussi, les voitures sont interdites entre 11h et 20h.

Des marchés-forteresses

A Nice, où une attaque similaire au camion-bélier le 14 juillet a fait 84 morts, l'entrée sur le marché de Noël est contrôlée avec fouilles et détecteurs de métaux, le tout encerclé par une palissade métallique de 2,5 mètres.

Dans l'attaque de Berlin, le conducteur du poids-lourd a "délibérément" foncé sur la foule, selon la police allemande. Il s'agit donc "probablement" d'un attentat, même si l'hypothèse de l'acte d'un forcené ne peut encore être totalement écartée.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer