Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

AskAntoine veut convertir le voyageur en conseiller

| | | | par
AskAntoine fédère pour le moment une trentaine de "grands voyageurs" prêts à conseiller les internautes pour leur prochaine escapade.
AskAntoine fédère pour le moment une trentaine de "grands voyageurs" prêts à conseiller les internautes pour leur prochaine escapade.

La start-up AskAntoine met en relation deux populations de voyageurs : ceux qui connaissent une destination et ceux qui prévoient justement d'y aller.    

Voici un nouveau venu dans l’univers du voyage collaboratif, qui pourrait contrarier certaines agences de voyages et agences réceptives. Lancé en tout début d’année, le site AskAntoine met en relation aspirants voyageurs et "experts" de différentes destinations.

"L’idée m’est venue alors que je visitais le Sri Lanka, explique Antoine Pivot, le fondateur de la start-up. J’étais passé par une agence, sans réelle possibilité de personnaliser mon parcours. Sur place, j’ai rencontré d’autres voyageurs, qui avaient entièrement monté leur voyage, mais regrettaient le temps passé dans les transports, leur permettant finalement de profiter de peu de choses. Je me suis dit qu’il manquait quelque chose entre le pack tout fait et la page blanche". Dont acte avec AskAntoine.

Concrètement, le site permet aux internautes d’obtenir des conseils auprès de sa communauté des "grands voyageurs". La promesse : des voyages hors des sentiers battus, et un gain de temps dans les préparatifs.

Une trentaine de "grands voyageurs"

Les "grands voyageurs" peuvent ainsi recommander des adresses pour dormir, manger, mais aussi des itinéraires ou des activités, le tout en respectant un budget donné. Le coût du service, lui, varie en fonction du projet. Pour un week-end de 1 à 4 jours, il faudra compter 49 euros environ. Les conseillers perçoivent l’essentiel de cette somme, la start-up prélevant une commission de 20%.

Pour  le moment, une trentaine de membres composent la communauté AskAntoine, et conseillent sur des destinations variées : des capitales européennes, mais aussi des destinations plus lointaines. Ces "experts" de leur destination vivent généralement sur place (certains sont des Français expatriés) ou connaissent les lieux par cœur pour y avoir fréquemment séjourné. D’ici peu, un système de notation permettra aux clients de les évaluer. A moyen terme, AskAntoine envisage également de s’allier avec d’autres jeunes pousses de l’économie collaborative, qui lui permettraient d’étoffer ses prestations, jusqu'aux visites guidées.

Mais la priorité du site reste pour l'heure d’étendre son réseau de grands voyageurs aptes à délivrer des conseils, tout en se faisant davantage connaître auprès du grand public. Depuis janvier, une dizaine de clients ont recouru aux services de la start-up.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer