Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Airbnb a versé 7,3 millions d’euros de taxe de séjour en France

| | | | | | par
70 000 logements sont proposés dans la seule région Île-de-France.
70 000 logements sont proposés dans la seule région Île-de-France.

En 2016, la plate-forme de location chez l’habitant a conclu une première année de collecte auprès de ses hôtes.

Lancée d’abord à Paris et à Chamonix, puis élargie à 17 autres villes françaises depuis le 1er août dernier, la collecte automatique de la taxe de séjour a permis à Airbnb de reverser 7,3 millions d’euros aux 19 villes concernées en 2016.

Dans un communiqué, Airbnb annonce que le dispositif sera étendu à 31 nouvelles destinations françaises à partir du printemps 2017. Ainsi, les voyageurs qui dormiront chez l’habitant à Angers, Boulogne-Billancourt, Versailles ou encore aux Deux-Alpes devront s’acquitter d’une taxe s’élevant à 0,83 euros par personne et par nuit.

Huit millions de clients en France 

"Nous voulons continuer à travailler avec les villes afin de simplifier la collecte et le reversement de la taxe de séjour pour les hôtes sur Airbnb. Pionniers au sein de notre industrie, nous voulons permettre aux villes et aux territoires de bénéficier davantage des retombées économiques du tourisme et de notre communauté" , précise dans le communiqué Emmanuel Marill, directeur d’Airbnb France.

Au niveau mondial, Airbnb annonce avoir reversé depuis 2014 plus de 175 millions d’euros de taxe de séjour dans plus de 220 villes. En 2016, 8 millions de personnes ont réservé un hébergement via la plateforme en France. L'Hexagone est le deuxième marché d’Airbnb derrière les Etats-Unis.

 

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer