Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

13 défaillances au premier semestre 2017

| | | | | par
L’APST a relevé sur six mois 13 défaillances d’adhérents, qui ont coûté 360 000 euros en net.
L’APST a relevé sur six mois 13 défaillances d’adhérents, qui ont coûté 360 000 euros en net.
©Jacques PALUT - stock.adobe.com

Fidèle à ses rendez-vous trimestriels avec la presse, Alix Philipon, présidente de l’APST, a dressé un bilan financier de l’organisme et précisé sa stratégie envers les jeunes dirigeants.

Pour l’APST, le premier semestre 2017 a été marqué par 13 défaillances d’adhérents, qui ont coûté 360 000 euros en net et concerné 2682 passagers. La même période de 2016 avait enregistré 12 défaillances, pour un coût de 200 000 euros.

"Ce sont essentiellement des distributeurs avec des petits montants de pertes. On est loin du sinistre de Boiloris, qui a coûté entre 2 et 2,5 millions d’euros et qui a été provisionné dans le bilan 2016", souligne Alix Philipon, présidente de l'association. Quant au total des cotisations, il s’élève à 12,5 millions d’euros, pour un objectif de 13,3 millions en fin d’année.

Zoom sur les jeunes

En complément, l’APST poursuit sa conquête des jeunes entrepreneurs. "Sur nos 3500 adhérents, 420 ont moins de 41 ans, confie Alix Philipon. C’est pour leur offrir un cadre spécifique que nous avons lancé le Cercle des jeunes dirigeants, et les afterwork Nouveaux Acteurs du Voyage. Le dernier a en rassemblé 70, sur le thème du développement de la notoriété de son entreprise". Dans la même veine, l’Association va relancer le Challenge du Nouvel Entrepreneur en fin d’année, avec un prix à la clé, et organiser la Journée Annuelle des Jeunes Dirigeants en 2018.

Par ailleurs, une étude réalisée auprès de 130 nouveaux adhérents, montre un rajeunissement des créateurs d’entreprises, qui est de 30 ans dans 27% des cas (contre 20% en 2006). La filière de formation du BTS Tourisme est représentée dans 21% des cas contre 16% en 2006. A leurs yeux, les problématiques de responsabilité, de para-commercialisme et de taux de commissions sont essentielles à régler. 33% soulignent les difficultés administratives lors de la création de leur société, ainsi que le coût de mise en place (14%).

Campagne TV et conférences à la rentrée

Comme annoncé, une campagne de communication grand public va démarrer en octobre, en partenariat avec le groupe BFM. En tout, 576 spots télé sont programmés pendant 4 semaines sur BFM TV, en sponsoring de la météo, et 175 spots radio vont passer pendant 5 semaines sur BFM Radio. Le message s’appuie sur la garantie qu’offre la coccinelle en cas de défaillance d’un professionnel du voyage. Sachant que 80% des consommateurs ne savent pas qu’ils sont protégés lors de leurs vacances, ce sera à eux de choisir les pros qui arborent le label de la coccinelle sur leur vitrine ou leur site. "Le coût de cette première vague de messages s’élève à 300 000 euros, détaille Alix Philipon, sur un budget total de 1M€ pour une durée de deux ans". En complément, l’APST va organiser des conférences à thème avec les adhérents en province (Rennes, Marseille, Lyon, Strasbourg, Lille), à partir d’octobre, jusqu’en mars 2018. Ces rencontres seront animées par Fabrice Lundy, journaliste à BFM Business, et seront diffusées sur Facebook et Twitter. "L’objectif est de capter 5000 followers et de créer une dynamique auprès des adhérents", selon Jean-Luc Dufrenne, en charge de la commission Communication.

 

 

le carnet des décideurs par l'echo touristique

Les biographies et les parcours des décideurs du tourisme

Alix Philipon

Alix Philipon

Présidente de l'APST

Alix Philipon succède à Raoul Nabet à la tête de l'Association Professionnelle de...

Lire la suite

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer